Est-ce qu’il y a plus de problème avec l’urbanisme pour une maison passive ?

En terme de typo-morphologie (types et formes de l’habitat), les habitations traditionnelles, « basse énergie » et passives sont similaires. Une différence notable peut être rencontrée pour certains bâtiments énergétiquement performants au niveau de leur façade sud ; une surface vitrée plus importante permet de tirer parti des gains solaires.

Les services d’urbanisme ne sont donc pas plus stricts ou plus sévères au regard du standard énergétique choisi.

Il est même fréquent d’observer un apriori favorable de la part de ces services pour les maisons énergétiquement performantes.

Ci-dessous, un aperçu de différentes typologies d’habitations passives :

Source : Mr. Van de Weerdt

Source : www.altar.be

Source : Mr. Biname